Le mot du président du CCF

Le mot du président du CCF

bannière bleu blanc rouge - CCF

Madame, Monsieur,

Nous revendiquons au Cercle des Citoyens Français, avec fierté, notre appartenance à ce que nous appelons les Citoyens  Actifs : « Nous voyons la politique autrement et nous nous déclarons  « EN MARCHE VERS LA DÉMOCRATIE ».

Ce sont nos habitudes collectives qu’il faut changer et refuser la passivité ambiante.

La France, votre France, paye aujourd’hui les conséquences de la mauvaise gestion du pays depuis des décennies. Et cette mauvaise gestion, nous la devons à un modèle politique dans lequel la France est engluée et qu’il faut à tout prix réformer. Si la France ne s’attaque pas aux causes du mal dont elle souffre, elle va dans le mur ! Nous sommes de plus en plus nombreux à le penser et le dire. Ce qui va se jouer dans les mois et les années à venir  est une question de vie ou de mort pour  la démocratie, pour le Pays.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes :

  • 2 200 Milliards de dette qui pèsent sur l’avenir de nos enfants et un déficit chronique depuis des décennies qui découle d’une très mauvaise organisation du pays.
  • plus de 6 Millions de chômeurs
  • Plus de 80 Milliards de déficit de notre balance commerciale chaque année (preuve de notre manque de compétitivité)
  • Un état obèse qui pèse  57.50 % sur notre P.I.B. Il est de 44 % en Allemagne… Impossible d’être performant dans ces conditions
  • Les prélèvements obligatoires confiscatoires les plus élevés et les charges sociales les plus lourdes comparés à nos principaux concurrents. Il faut bien subvenir aux besoins de cet état dispendieux.
  • Un pouvoir d’achat en baisse et une pauvreté qui s’accentue. Des classes moyennes surimposées.

bannière bleu blanc rouge - CCFDes syndicats conservateurs, qui, malgré une représentativité très limitée,
bloquent nos gouvernants sous leur influence.

  • La place de la France dans le monde qui recule.
  • Un nombre d’élus par habitant record du Monde  1 élu pour 110 habitants.
    En Europe, notre nombre de communes représente 47.50 % du total pour 16.50 % seulement de la population.
  • Tous les pays, sauf la France ont procédé à des fusions de communes. Mais une loi scélérate prévoit d’enlever aux Maires une grande partie de leurs pouvoirs mettant en grand péril la ruralité.
    Cette loi doit être abrogée, pour laisser aux Maires toute latitude car ils sont le lien le plus proche avec les citoyens.
  • Il faut respecter la subsidiarité. En même temps il faut donc regrouper très vites les petites communes trop nombreuses dans le paysage politique d’aujourd’hui, pour rejoindre la moyenne européenne.
  • C’est aussi le pays où le temps de travail annuel est le plus faible, glorifiant le temps libre, alors que la valeur travail est essentielle.
  • L’immigration est incontrôlée et la laïcité, fleuron de notre constitution, n’est pas respectée.

Bilan apocalyptique : tous ces facteurs négatifs donnent le tournis, ils doivent sonner le réveil des Citoyens, puisque le personnel politique se complaît dans des querelles idéologiques totalement inefficaces.

bannière bleu blanc rouge - CCFNous gouvernants ne s’attaquent pas aux vrais problèmes des Français, dans un souci évident de conservation de leurs privilèges. Les nouveaux venus à l’assemblée Nationale, majoritairement Macronien, risquent bien de demeurer dans la même ligne de conduite passive.

C’est la raison pour laquelle l’équipe du Cercle des Citoyens Français
« EN MARCHE VERS LA DÉMOCRATIE»
propose au pays, un PACTE, qui suggère les leviers qu’il faut actionner, pour remettre la France sur de bons rails.

Les Combats que l’on ne mène pas, sont perdus d’avance, seuls les combats que l’on engage peuvent se gagner.

La France d’aujourd’hui doit s’appuyer sur des valeurs essentielles

bannière bleu blanc rouge - CCFLIBERTE – EQUITE – SOLIDARITE – RESPONSABILITE – LAICITE 

bannière bleu blanc rouge - CCFCe sont ces valeurs, trop souvent négligées, qui ont inspiré toutes les propositions contenues dans notre PACTE.

Je vous remercie de l’attention, de l’intérêt que vous porterez à nos travaux.

Alain SANDLER – Président