LA FRANCE EST-ELLE UNE DÉMOCRATIE ET UN GRAND PAYS ?

 

Une force citoyenne nouvelle pour la France

 

La France est-elle une démocratie et un grand pays ?

Les partis politiques sont malades et laissent le champ libre à Emmanuel MACRON.  Son aréopage d’hommes et de femmes de bonne volonté, estt sous sa coupe tout comme le sont les médias dirigés par des lobbys.

Le Sénat vient de censurer l’idée de l’augmentation de la C.S.G pour les retraités. Selon le principe de la navette et de la prépondérance de l’assemblée nationale à qui revient le dernier mot, 85 députés présents sur 577 ont confirmé cette augmentation.

Où est la démocratie ?

Voilà le reflet de notre système de démocratie représentative.

Mais à quoi sert le Sénat ? Simplement à alimenter, comme d’autres structures inutiles, le déficit chronique de notre pays et notre dette.Elle grandit tous les jours.

Mais à quoi servent les députés, quand on voit leur indifférence sur des sujets qui touchent directement leurs électeurs ?

Faut-il rappeler ici que lors de la dernière élection présidentielle, plus de la moitié du Corps électoral s’est abstenue. Ces électeurs ne trouvaient   pas dans les candidats en présence, celui ou celle, capable de sortir le pays de l’ornière dans laquelle il se trouve.

L’autre moitié des électeurs, se répartissant entre les extrêmes, et les autres.

C’est la situation de la France AUJOURD’HUI

C’est ainsi que le plus malin d’entre eux, celui qui a bénéficié d’un financement et de soutiens lobbyiste très significatifs, a réussi à s’imposer.  Personne ne le connaissait deux ans plus tôt. Il n’avait jamais été élu nulle part. C’est très significatif de la situation d’un pays en désérance qui n’est pas une vraie démocratie.

Voilà la France aujourd’hui entre les mains d’un homme à la merci des lobbyings qui l’ont financé.

Est-ce digne d’une démocratie et d’un grand pays ?

Je ne le pense pas.

Emmanuel MACRON, il faut le reconnaitre, a redoré un peu l’image de la France à l’étranger. Ce n’était pas très difficile après celle donnée par François HOLLANDE.

 Gouverner c’est prévoir, Emmanuel Macron ne présente aucune perspective concrète de réforme en profondeur du pays. C’est pourtant son rôle premier, comme c’était aussi celui de ses prédécesseurs.

A nouveau le pays est géré à court terme, avec des promesses du genre « demain on rase à l’œil. » Aucune des décisions prises, ne le sont selon le principe d’une démocratie réelle.

Le mal Français : ses déficits chroniques

La France souffre, tous les experts s’évertuent à le dire, d’un coût de l’état inacceptable au sein d’une mondialisation incontournable. Ce  qui nous rend tout à fait vulnérable et incapable de faire preuve d’une compétitivité absolument nécessaire. Il est devenu très difficile de  combattre à la fois la désagrégation de notre industrie et la fuite des capitaux et des investisseurs Français. Sans parler des jeunes étudiants, avenir de la nation, qui ne croient plus en leur pays et qui le quittent.

Cette situation est dissimulée par le Chef de l’Etat, avec des propos optimisés et souvent inadaptés. On se demande vraiment, comment il peut imaginer réussir son quinquennat sans s’attaquer aux fondamentaux.   En se contentant de colmater certaines brèches et en transférant des charges et non en les réduisant.

On constate une reprise de l’économie en Europe dont nous sommes les plus petits bénéficiaires. Quel gâchis !

Et pendant ce temps-là, les Français demeurent figés dans leurs critiques inefficaces leurs polémiques stériles et  se divisent  alors qu’ils devraient impérativement se rassembler.  Il est nécessaire d’agir pour sortir de ce système oligarchique. C’ est la priorité des priorités, pour mieux vivre.

La démocratie doit être le mot d’ordre.

L’état doit être réformé au plus vite. La baisse de la dépense publique est une priorité absolue. Face à un système devenu fou, en vérité aucun parti politique ne sait comment faire.

Combien de temps encore allons-nous accepter cette insupportable situation qui doit de toute urgence être mise hors d’état de nuire ?

Les Citoyens Français se doivent de prendre la parole et faire une révolution paisible, par les urnes. Le référendum en l’occurrence est l’arme absolue. Pourquoi s’en priver plus longtemps ?

Notre pétition en faveur de la réforme de l’article 3 de notre constitution et du référendum d’initiative citoyenne, vous offre la possibilité d’agir efficacement dans ce sens.

Faire ainsi de la France une vraie démocratie.

N’hésitez plus, c’est    l’opportunité à saisir.