la France est très en retard

 

LA FRANCE DOIT SE TRANSFORMER EN PROFONDEUR

 

Pour combler son retard, la France se doit de répondre présent sur le plan économique Européen  et Mondial . Elle doit admettre que sa gestion n’est pas bonne et qu’elle doit redimensionner son organisation politique et ses structures. Qu’elle a l’absolue nécessité de reprendre le leader ship en terme de compétitivité et pour ce faire elle n’a pas le choix des moyens.

Le Président de la République dispose du pouvoir et d’une forte majorité à l’assemblée nationale. Il bénéficie d’une très nette amélioration de l’économie au niveau Européen et s’il ne profite pas de cette situation pour prendre les mesures de restructuration de l’état absolument nécessaire pour alléger son coût qui est l’un des plus élevés au Monde, il aura échoué comme les autres. L’Allemagne est à 44 % de son PIB alors que nous sommes à 58 %, ceci explique cela.

Pour guérir le cancer Français du chômage, il faut redonner des armes aux entreprises françaises et en premier lieu alléger ses charges, taxes et impôts divers et variés et ses contraintes administratives. Il faut en finir avec cette hantise des patrons car redonner de la souplesse aux entreprises qui pour l’instant ont un boulet aux pieds, c’est relancer automatiquement l’emploi qui en a bien besoin. Les salariés et leurs syndicats doivent se rendre à l’évidence, plus on charge l’industrie plus elle périclite. Il suffit de voir ce qui se passe dans les pays qui ont agi en conséquence pour s’en convaincre.

La première force de la France serait qu’une majorité de Français admette que sans restructuration de notre état il n’y a pas de lutte efficace contre le chômage possible. 

On a coutume de dire que la France et les Français sont ingouvernables. C’est faux.

Ce ne sont pas les Français qui sont en cause mais leurs gouvernants qui ont le pouvoir et qui l’utilise mal, très mal.

Et ils refusent de questionner directement les Français, lorsqu’ils sont au pouvoir, de peur de se retrouver en minorité. Cela prouve qu’ils n’ont pas confiance dans leurs décisions qu’ils souhaitent imposer, persuadés probablement qu’ils détiennent la science infuse. Depuis des décennies, cette science infuse donne des résultats catastrophiques.

Il est donc nécessaire que les Citoyens résistent à cette situation et se mettent en position de construire une alternative efficace à ce système des partis qui a grandement besoin de contrepartie. Il faut éviter que notre peuple soit sous la coupe d’un parti politique, quel qu’il soit, qui dirige à sa guise et dans l’intérêt de son idéologie et non de l’intérêt général des Français dans leur grande majorité.

Notre pays a besoin de réalisme et de bon sens pour retrouver sa grandeur et ses bonnes performances.

Ce qui manque grandement pour l’instant à Emmanuel MACRON, notre nouveau Président, c’est cette volonté de restructurer notre état pour alléger grandement ses coûts et en finir avec les déficits, ce qui devrait pourtant être pour lui une priorité, s’il veut réussir son mandat.

Pour agir efficacement les Citoyens ont la possibilité de se rassembler à moindre coût, et de prendre la parole pour contraindre nos dirigeants à prendre les bonnes décisions.

Seul le référendum d’initiative citoyenne peut permettre de créer cet élan de dynamisme et de complémentarité au pouvoir en place. C’est le premier objectif à atteindre pour espérer offrir des alternatives aux décisions unilatérales de nos dirigeants dogmatiques.

Le Cercle des Citoyens Français peut contribuer à cet élan nouveau, sous réserve qu’il devienne une force alternative, hors des partis politiques grâce à toutes celles et tous ceux qui auront compris où se trouve l’intérêt général qui est celui de voter non pas pour des hommes mais pour ou contre les idées proposées. Ce qui est bien différent.

Exemple : est-on favorable à la hausse de la CSG ?

Exemple : Est on favorable à tout ce qui pourrait faire baisser le coût de l’état et par voie de conséquence baisser les impôts et  fortement le taux de chômage en France?   Cette décision devrait être accompagnée de propositions concrètes comme par exemple la suppression des structures inutiles comme le C.E.S.E.

Etc.

On voit bien que de nombreuses décisions favorables à l’emploi et à l’intérêt général de la France et des Français ne sont pas prises comme elles devraient l’être. En conséquence de quoi la confiance et le dynamisme du pays ne répondent pas présents à l’appel du nouveau Président.

Il n’y a aucune raison pour que le changement et le rythme d’amélioration des performances de l’économie française évoluent favorablement car la nouvelle équipe au pouvoir ne s’attaque pas aux fondamentaux et se contente de mettre des rustines sur la jambe de bois.

Nous n’avons de cesse au C.C.F d’appeler de nos vœux, la prise de conscience générale des Français pour la mise en place d’une alternative à la gestion unilatérale de notre pays avec les résultats détestables que l’on connait.

Cette prise de conscience doit avoir pour conséquence la mise en oeuvre d’un collectif de résistance et d’actions et non un maintien de la passivité environnante et du pessimisme ambiant quant à la possibilité de concrétiser cette volonté réformatrice.

Le bureau exécutif de notre association oeuvre en conséquence et remercie toutes celles et tous ceux qui nous ont déjà rejoint et appel au bon sens des autres Citoyens qui devraient nous rejoindre afin de constituer cette force nécessaire au pays. Il ne s’agit pas de faire des manifestations ou des grèves qui pénalisent tout le monde, il s’agit de prouver aux élus qu’ils sont sous contrôle et qu’ils ne peuvent plus imposer leur loi mais qu’ils doivent se mettre au service et à l’écoute de la nation. C’est cela la finalité de notre existence.