En finir avec le gaspillage des dépenses publiques

Une nouvelle approche de la politique

 

EN FINIR AVEC LE GASPILLAGE DES DEPENSES PUBLIQUES

 

En 2018, les dépenses publiques vont continuer de couler à flots.

Nous sommes très loin d’un budget de rigueur, encore des promesses en l’air… faites pendant les campagnes Présidentielles et législatives. Les gaspillages sont toujours présents.

Ça fait des années que le C.C.F se bat pour ça : il faut moins de gaspillages d’argent public, moins de dépenses publiques pour moins d’impôts. Nous luttons pour une société où les Citoyens ne seront plus traités comme des cochons de payant   et pourront profiter des fruits de leur travail.

Et croyez-nous, des économies, on peut en faire beaucoup, sans porter préjudice aux Français au contraire. La réduction du coût de l’état pourrait se chiffrer par dizaine de milliards, en mettant fin aux gaspillages et privilégier la rigueur.

 Quand on soulève le tapis de la dépense publique, il y a du ménage à faire, vous pouvez nous croire !

Entre autres « Les gaspillages des élus locaux, ça suffit ! »

Par exemple, la super-piscine intercommunale à 9 millions d’euros dans la Creuse, que des élus irresponsables ont fait construire. Au final, un trou de 4 millions d’euros à combler et des faux en écriture qu’ils devront expliquer à la justice !

Le conseil général de l’Oise a offert 100 000 ordinateurs et tablettes à des collégiens pour 47,5 millions d’euros. Les appareils payés par le contribuable étaient utilisés pour à peu près tout, sauf pour l’école. Et cerise sur le gâteau, des parents ont même mis en vente les ordinateurs sur le site « Lebon coin » pour arrondir leurs fins de mois… De qui se moquent on ?

Ils gaspillent, vous payez !

Seule la mobilisation des Français peut leur faire entendre raison ! Par exemple, signer la pétition nationale en faveur du R.I.C permettrait de proposer aux Français par référendum toutes les réformes en profondeur de notre pays que nos gouvernants se refusent de faire car elles supprimeraient tous leurs privilèges.

Combien de structures sont totalement inefficaces et pourraient disparaitre.

Un seul exemple : Le Conseil Economique Social et Environnemental (le C.E.S.E.) qui nourrit plus de 3000 Conseillers rémunérés entre 2000 et 3000 euros par mois, pour ne rien apporter si ce ne sont des dépenses inutiles. Qu’attends-t-on pour y mettre définitivement fin ? Ce ne sont pas des élus mais des planqués de la République nommés par le Président et son Premier Ministre.

Rappelons que 1200 agences de l’état pourraient être réduites considérablement car beaucoup n’apportent rien de bon. Les parlementaires qui devraient vous représenter sont faits pour cela. Et que font-ils dans ce sens : RIEN.

Les Citoyens Français doivent se battre pour eux, et en finir avec le chèque en blanc signé tous les 5 ans qui nous mène à ce que nous vivons depuis des décennies, la décrépitude de notre pays et la fuite des investisseurs et des cadres d’où la casse de notre industrie et le chômage le plus important d’Europe.

Nous sommes très loin de la purge à faire pour sortir le pays de l’ornière.

L’organisation territoriale est désespérante avec la multiplicité des couches : Communes, Communautés de Communes, Métropoles, Départements, Régions, Assemblée Nationale, Sénat qui sont constituées de plus de 600 000 élus, soit environ un élu pour 100 habitants. C’est de la folie furieuse. La France est en la matière la risée de l’Europe.

Sans le rassemblement d’une Force Citoyenne pour agir, la France ne redeviendra jamais la France qu’on aime, celle qui gagne, celle qu’on envie, celle qui devrait être le plus beau pays du Monde.

C’est la raison pour laquelle, il est nécessaire que les Français prennent conscience que le système des partis, sans la création d’une Force citoyenne, ne changera pas de philosophie partisane. Les dogmatismes et les idéologies diverses et variées des uns et des autres se contrarient et divisent les Citoyens. alors qu’une majorité d’entre eux, peuvent se mettre d’accord sur des réformes essentielles que nos gouvernants successifs, ont négligé et continuent de négliger.

Cette Force Citoyenne, que le C.C.F. appelle de ses vœux aurait pour mission essentielle de prendre la parole, à l’aide de référendum, pour imposer   des lois utiles ou abroger des lois scélérates, dans l’intérêt général du pays et non dans l’intérêt de quelques uns. Un très grand nombre d’associations pourraient se mettre d’accord et constituer ainsi un collectif tout en gardant leurs propres fondamentaux. Ensuite, il s’agira de trouver les décisions qui seraient valider par une majorité d’électeurs. C’est cela la démocratie, se mettre d’accord sur des idées et non sur des hommes sensés nous représenter et qui ne représentent en réalité qu’eux mêmes, soucieux de leur carrière.

Ce collectif, pourrait prendre la forme d’une identité officielle, dans laquelle toutes les associations en accord avec cet objectif d’évolution de notre système politique, serait partie prenante. Par exemple : Le Collectif Démocratique Français. Le C.D.F.

Chacune des associations adhérentes, proposeraient ses sujets de référendum et c’est le collectif qui en accepterait ou pas le principe et lancerait les pétitions préparatoires au référendum adéquate. Ce collectif n’aurait pas vocation à être un parti politique, mais un laboratoire d’idées nouvelles et communes.

La première décision à prendre étant de donner au référendum d’initiative citoyenne sa constitutionalité.

Si cette évolution de notre système politique Français vous semble aller dans le bon sens, si vous êtes de ceux qui ne font plus confiance aux hommes politiques mais que vous souhaitez faire évoluer favorablement notre démocratie, alors vous êtes les bienvenus.

Sachez que si cette force collective française ne voit pas le jour, il n’y a aucune raison pour que ça change réellement. Les promesses des uns et des autres sont insuffisantes pour réformer en profondeur la France qui en a pourtant tellement besoin. Non pas avec des idées droitières ou gauchisantes mais avec pragmatisme et bon sens commun.

Il n’est pas possible de sortir notre pays de son système dépensier sans la constitution d’une vraie démocratie, sans que les Français ne puissent prendre la parole sur les réformes et se contenter de déléguer leurs pouvoirs à des carriéristes partisans. Nous ne le dirons jamais assez.

Ce n’est pas une révolution dans la rue qui peut changer les choses, elle ne ferait que les empirer. C’est une révolution par les urnes à laquelle participerait l’ensemble du Corps électoral Français dont découlerait une majorité d’idées non partisanes. Ce serait la fin des extrémismes de tout bord pour donner toute sa place à la démocratie.

Ce serait le fruit d’une résistance aux oligarchies dominatrices, aux lobbies destructeurs, à l’Europe fantomatique et illusoire. La France serait enfin la France. Rien ne pourrait plus se faire sans elle. L’Europe est une magnifique idée qui a été dénaturée au fil du temps. Il faut y mettre bon ordre. Mais pour y parvenir, nous devons prouver que les Français sont capables de solutionner leurs propres problèmes. Nos gouvernants n’en sont pas capables. C’est donc aux citoyens de prendre leur responsabilité et d’agir, non pas en ordre dispersé, mais collectivement et majoritairement; Il faut marquer la fin de l’abstentionnisme, chacun devant s’exprimer, non pas pour des hommes mais pour des idées.

Il faut inventer une nouvelle forme de gestion nationale et lui donner vie. Il faut utiliser les nouveaux moyens de communication non pas pour s’amuser, pour papoter, mais pour diriger le plus beau pays du monde.

La France et les Français doivent montrer l’exemple et arrêter de se laisser abuser par un système périmé.

AIDEZ NOUS – REJOIGNEZ NOUS – VENEZ PENSER ET CONSTRUIRE AVEC NOUS

Il faut dire NON aux gaspillages et OUI à la bonne gestion